Voyage

Transit Elevated Bus : qu’en est-il du bus du futur en Chine ?

Written by backtotrend

En Chine, plus de 20 millions de voitures sont mis en circulation chaque année. De ce fait, le trafic urbain est devenu un problème pris très au sérieux dans ce pays. C’est en cherchant une solution à ce problème que des ingénieurs ont eu l’idée de la création d’un bus capable d’enjamber les voitures, avec du matériel de construction inédit. D’où la naissance du Transit Elevated Bus, mais qu’en est-il actuellement ?

Le Transit Elevated Bus, un projet ambitieux datant de 2010

En 2010, un ambitieux entrepreneur chinois a initié un projet connu sous le nom de TEB ou Transit Elevated Bus. C’est un bus en forme de pont, spécialement conçu pour circuler par-dessus les voitures afin d’éviter les bouchons. Le prototype a été développé par une société chinoise « Shenzhen Hashi Future Parking Equipment Company ». Il a été présenté lors du salon de la haute technologie de Pékin en mai 2010. Pour plus d’information sur la Chine, cliquez ici.

Ce bus dispose d’une hauteur de 5 mètres, de 22 mètres de longueur et 8 mètres de largeur. D’après une agence de presse nationale chinoise, le Xinhua News Agency, ce bus peut transporter jusqu’à 1400 passagers et dispose d’une vitesse maximum de 60 km/h.

Un premier essai plutôt concluant

Vu l’ampleur du projet de la construction du bus du futur et du matériel de construction à collecter, des doutes ont plané sur sa faisabilité. Mais contre toute attente, un premier test a été effectué dans la ville de Qinhuangdao pour faire taire les rumeurs. Lors de ce test qui s’est passé sur une ligne droite de 300 mètres, les résultats ont été concluants. Toutefois, selon l’initiateur du projet, il faudra attendre une année de plus avant qu’un test en condition réelle sur une ville du centre de la Chine puisse être mené.

En revanche, suite à cet essai, plusieurs questions ont été soulevées. Étant donné que la hauteur du bus est de 5 mètres, comment va faire-il faire pour passer à travers les ponts, des virages ou encore en présence d’un camion ? De plus, vu que le TEB se déplace sur des rails, à qui revient la construction de ces derniers ?

Le TEB : un projet qui ne verra jamais le jour

Au final, le projet du bus du futur ne verra pas le jour, et cela, pour deux raisons majeures. La première, c’est la difficulté physique occasionnée par la taille de l’engin. La seconde, c’est pour des raisons financières. En effet, selon les médias chinois, la société qui était en charge de la construction du TEB était contrôlée à 90 % par Bai Zhiming.

Cet investisseur chinois a réussi à lever environs 23 millions d’euros, via une plateforme de financement participatif en ligne, auprès de plus de 200 investisseurs. Cette somme était destinée à financer la construction du Transit Elevated Bus. Mais selon l’agence de presse Bloomberg, cette levée de fond n’était qu’une escroquerie à grande échelle. D’ailleurs, Bai Zhiming est actuellement placé sous haute surveillance par le gouvernement chinois.

About the author

backtotrend