Gastronomie

Se procurer un grand vin de Bordeaux

Written by backtotrend

En matière d’alcools, il est essentiel de choisir de la haute qualité pour éprouver un quelconque plaisir lors de la dégustation. Les clappements de langue n’y changeront rien: il faut savoir mettre le prix afin de s’accorder les délices d’un breuvage qui en vaille la peine. C’est n’est pas pour rien si, pour un grand nombre de gourmets, un grand vin de Bordeaux représente le plus souvent la cerise sur le gâteau pour accompagner le repas.

À quoi cela est-il dû? S’agit-il d’une idée reçue, qui porterait les bouteilles issues des chais bordelais au-dessus de celles en provenance d’autres régions, ou d’un engouement qui puiserait ses sources sur des faits avérés? Il y a certainement un peu des deux en vérité.

Historiquement, la région des vignobles bordelais est identifiée depuis longtemps au niveau mondial. De nombreux domaines existent depuis plusieurs siècles, et ils ont su se maintenir jusqu’à aujourd’hui tout en s’adaptant aux évolutions du métier. D’innombrables noms prestigieux proviennent de la région, au pinacle du renom et de la célébrité, pour ne pas dire de la légende. Cette réputation, nourrie vaille que vaille de cuvée en cuvée, prête rarement le flanc à la critique grâce à une volonté insatiable de tirer ce qu’il y a de meilleur des vignes enracinées dans ces terroirs.

Plus qu’un simple argument de vente, l’appartenance aux vignobles bordelais est avant tout un gage de qualité pour l’acheteur, mais aussi et surtout la revendication d’une tradition et d’une approche de ce que doit être un grand vin.

C’est là qu’on touche du doigt ce qui entretient, depuis l’origine, la réputation des vins de Bordeaux. Guidés par une maîtrise de leurs cépages, du sol de leurs vignobles et du climat caractéristique de chacun, les viticulteurs usent de mille façons ingénieuses pour donner corps à leurs grands crus. En tant que tenants d’un savoir-faire reconnu, ils n’ont pas droit à l’erreur et donnent donc le meilleur d’eux-mêmes pour maintenir l’identité du domaine dont ils s’occupent.

Cela se ressent dans le bouquet de tout grand vin de Bordeaux qu’on peut être mené à goûter. Chaque cru dispose d’une réelle particularité qui le distingue des autres; chacun joue sa partition à l’aide de notes qui lui sont propres ; en un mot, chaque cuvée se veut (et est !) unique. Si l’origine géographique est partagée, le caractère de chaque domaine trouve ainsi à s’affirmer dès lors que le bouchon saute et que les douces effluves du vin s’échappent du goulot tel un génie de conte oriental. Une session de dégustation chez un caviste ou un œnologue ne manquera pas de convaincre celles et ceux qui en douteraient: tout grand vin de Bordeaux qui se respecte peut s’identifier à l’aveugle.

Tout au plus pourra-t-on reprocher au grand vin de Bordeaux d’être rouge avant tout, et de ne pas toujours savoir séduire avec ses blancs. Il existe pourtant quelques pépites qui valent la peine d’être découvertes, comme le Château de Curton. Le poids de l’histoire, sans nul doute…

En tous les cas, une dégustation s’impose !

About the author

backtotrend