Gastronomie

Mathusalem de Champagne?

Written by backtotrend

Quand on se met à table, on n’attend pas seulement que les mets proposés soient délectables: on espère en avoir une quantité raisonnable, propre à assouvir notre faim. Une barquette de frites et une assiette de salade sont bien peu de choses pour un estomac d’adulte, c’est pourquoi les restaurateurs s’efforcent au maximum de garnir les assiettes avec des portions capables de contenter et emplir la panse. C’est que satisfaire un appétit n’est pas une mince affaire!

Abreuver un gosier assoiffé est aussi une affaire délicate, pour laquelle il faut savoir doser juste. Faut-il sortir un mathusalem champagne de la cave pour régaler la tablée ou faut-il opter pour la sobriété? La question des proportions de boisson à servir est légitime : doit-on se baser sur la consommation moyenne annuelle d’alcool ou sur les estimations de consommation journalière nationale? De l’une à l’autre valeur, il y a de quoi s’égarer.

L’hôte ne doit pas désespérer pour autant: viendra inévitablement le moment où la situation se décantera. Il suffit de cerner en amont les désirs de la tablée pour jauger les quantités de boissons et de nourriture à proposer. Nul besoin d’être grand clerc pour y parvenir, il n’y a qu’à ouvrir grand les yeux, voire à franchement poser la question. L’important est que l’atmosphère du repas reste conviviale, que les plats réjouissent, que le mathusalem champagne coule à volonté, et que la parole soit libre.

Si l’heure est aux réjouissances et aux festivités, le mathusalem champagne est effectivement à envisager avec le plus grand sérieux. Oubliez donc les cubis – bien trop vantés en été -, ce grand format de bouteille de vin n’a rien à voir tant en goût qu’en dimensions. L’avantage, et pas des moindres, c’est qu’on peut le conserver dans sa cave plusieurs années tant qu’il n’est pas débouché. Ses arômes, son bouquet, tout cela n’attendra que la bonne occasion pour être présenté à l’assemblée des invités. Et puis, ça a de l’allure, mine de rien, de proposer l’ouverture d’un mathusalem.

Autre atout dans la manche: on a la certitude que tout le mode aura son verre plein, sans pour autant avoir à déboucher des palettes entières de vins. Avec un format classique, il y en a toujours beaucoup trop ou trop peu, qu’importe le nombre de convives. Le mathusalem champagne rétablit l’ordonnancement de l’univers à ce niveau : il y a tout ce qu’il faut en-dedans pour que se sustenter ne souffre d’aucune lacune ou excès de boisson.

Si la qualité est au rendez-vous en quantités suffisantes, comme c’est le cas du mathusalem champagne, que peut-il bien manquer? On se le demande bien!

About the author

backtotrend