Voyage

Location de résidence en station, l’héritage des chalets

Written by backtotrend

À quoi ressembleraient les stations de ski si, dans les Alpes, n’existaient les chalets? Certainement la région aurait une toute autre allure, un charme bien différent. Il est rare de rester insensible à l’esthétique d’une telle maisonnette, sinon c’est qu’on a passé un cap dans l’insensibilité. Est-ce le chalet lui-même ou bien le cadre naturel dans lequel on le trouve qui marque ainsi l’esprit? La douce sérénité qui nous gagne lorsqu’on évoque un chalet de montagne doit sans doute un peu aux deux, et ce ne sont pas ceux qui optent pour une location chalet à la montagne en station qui diront le contraire.

Ces deux côtés du chalet sont difficilement séparables. Il n’y a rien de commun entre la vision depuis un loft en ville sur les décrochements d’immeubles et celle qui nous est offerte en ouvrant la fenêtre d’un chalet de montagne. Que vaut la ville face à un panorama grandiose de pics, de monts et d’arêtes s’élevant vers le ciel? L’alliance rêvée entre la terre et le ciel, un vieux mythe qui à ces hauteurs prend de la réalité.

Certains pesteront que les stations de ski abusent de la beauté de ces parages, la dénaturent et ne font qu’engranger la manne touristique. C’est néanmoins l’occasion d’offrir, à ceux qui ne disposent pas de ces promontoires chez eux, une perspective différente. Si proposer une location en station permet de générer un quelconque bonheur, il n’est nulle raison de s’en priver. Les vues splendides méritent d’être partagées, indéniablement. Qui pourrait se targuer de la considérer comme sa chasse gardée? Personne en vérité.

Cela se vérifie aisément. Croire que la montagne est un lieu où l’on peut s’adonner à la solitude absolue une fois sur les sentiers de randonnée est une absurdité sans nom. Ceux qui y croient ne manqueront pas de voir voler en éclats cette illusion: chaque jour, c’est une foule de promeneurs qui se balade au gré des variations du dénivelé. Ne rencontrer personne est presque incongru. Se repaître d’air pur est un plaisir sain auquel tous s’adonnent dès lors que l’occasion se présente, aussi n’y a-t-il pas à s’étonner de croiser du monde. C’est d’ailleurs l’occasion, pour les moins timides, de rencontrer des individus hauts en couleurs et de s’entendre conter les subtilités de la région. Comme quoi, un week-end en chalet peut se révéler aussi instructif que relaxant!

Il faut dire que la tradition d’hospitalité des gîtes de montagne ne s’est pas perdue. Les vastes résidences de tourisme elles-mêmes participent à cet état d’esprit, location ou pas. En ces lieux haut-perchés, une fois la journée terminée, les rencontres de hasard se font au gré du partage des impressions sur les monts, une sorte de communion avec la nature qu’on se plaît à évoquer avec ses pairs. Fraterniser autour d’une bonne tablée, avec en toile de fond les cimes enneigées, voilà bien un moment digne d’être vécu. Le contact humain n’a alors plus le même sens qu’en plaine, où l’esprit devient gourd à force de ne point s’élever.

L’ambiance simple d’un chalet de et de ses descendants modernes (location en résidence, hôtels de montagne) s’avère parfait pour s’extraire quelques jours durant de la frénésie urbaine. La volonté des stations de ski de recréer une atmosphère de bourg montagnard achève enfin d’inspirer bien-être et sérénité, ne serait-ce que par l’omniprésence du bois sur les bâtiments, héritage direct des chalets traditionnels.

On ne saurait rêver mieux pour aller changer d’air en vacances!

About the author

backtotrend