Bricolage

Choisir son chauffe-eau

Written by backtotrend

Sans eau, pas de vie. Et sans eau chaude, pas de confort !

Pour qu’habiter chez soi demeure toujours un plaisir, il est essentiel de s’équiper avec un chauffe-eau performant sur lequel on puisse compter. C’est pour ainsi dire l’un des nœuds névralgiques du logis, l’un de ces éléments sur lesquels nul propriétaire ne peut faire l’impasse au moment de la conception de l’habitation.

Comment déterminer lequel conviendra le mieux ?

Volume d’un chauffe-eau

En premier lieu se pose la question du volume d’eau nécessaire pour le logement. S’agit-il d’un studio, d’un T1, d’un T2, d’une maison sur deux étages? Le nombre d’habitants détermine en grande partie la consommation d’eau quotidienne ; manquer d’eau chaude peut vite se révéler désagréable. Celles et ceux qui ont pu prendre une douche en dernier au sein d’une grande famille ou qui, dans leur studette d’étudiant, ont été arrosés d’eau froide parce qu’ils avaient fait leur vaisselle juste avant peuvent en parler d’expérience.

Ne jouez pas le minimalisme et comptez sur un chauffe-eau d’une capacité minimale de 100L… tout en gardant à l’esprit que la consommation quotidienne en France, en comptant tous les besoins, se situe entre 140 et 200L par jour. Les besoins diminuent proportionnellement au nombre d’habitants (on ne fait pas plus de vaisselle ou de cuisine, par exemple), toutefois faire le calcul vous permettra de mieux estimer le volume nécessaire.

Consommation énergétique

Un chauffe-eau est un appareil énergivore par définition, puisqu’il doit maintenir un volume important de liquide à une température moyenne de façon quasi-continue, et être en mesure d’augmenter cette dernière à la demande. Si des économies peuvent être faites en eau grâce à une utilisation raisonnée, les dépenses en électricité, elles, peuvent être réduites en faisant le choix d’un chauffe-eau le moins énergivore possible. Comptez en tous les cas entre 1200 et 3000 Watts annuels pour un chauffe-eau efficace.

Rappelons toutefois qu’une puissance supérieure permet d’ajuster plus rapidement la température de l’eau, et d’avoir à moins chauffer en continu. Sur un chauffe-eau de petit volume, cela peut permettre d’optimiser les performances énergétiques du logis.

Un équilibre puissance électrique et volume d’eau à chauffer doit donc être trouvé, en fonction de l’usage.

Place de l’installation

Tout chauffe-eau, de par sa taille et son volume, prend de l’espace. Ce point de détail doit être pris en compte avant l’installation. Si la place n’est pas suffisante ou se joue au centimètre près, c’est qu’il y a un problème, et potentiellement une source d’inconvénients lorsque viendra le jour de changer l’appareil, malgré sa longévité.

Avant d’investir, voyez là où les raccordements d’eau et d’électricité permettent l’installation de votre futur chauffe-eau, puis mesurez l’espace disponible et notez les résultats. Alors seulement vous disposerez d’une vue d’ensemble à partir de laquelle déterminer quel appareil correspond le mieux à vos exigences.

En espérant que ces conseils vous aient été utiles !

About the author

backtotrend